Expositions

La boutique éphémère d'art local

Expo-vente

Samedi 10 décembre & dimanche 11 décembre 2022

Bel22 23 expo ephemere

© Pierre Thorel

Une boutique éphémère d’art local s’installe dans la salle d’exposition du Belvédère et mettra en vitrine l'art et l'artisanat local le temp d’un week-end.

Une vingtaine d’exposants seront présents pour vous dévoiler leurs créations. Vous retrouverez peinture, sculpture, céramique, dessin, aquarelle, gravure, souffleur de verre, poterie, illustration, lampe, composition végétale, origami, bijoux, linogravure, sérigraphie, objets déco…

L’occasion de faire la promotion des savoir-faire et locaux en mettant à l’honneur les artistes de la commune.

De quoi ravir les habitants qui pourront découvrir des produits artisanaux et 100% locaux.

Cette année, les cadeaux de Noël se feront chez nous !

Entrée libre


Coup de crayon !

Expo-atelier

Du samedi 25 févier au dimanche 14 mai

 

Gwenaël Manac'h & Lucie Albon

Bel22 23 expo coupcrayon luciealbonredimensionne

Gwenael

 

Le Belvédère offre une page blanche à deux auteurs illustrateurs, à l’aise aussi bien sur la page que dans l’espace !

  • Lucie Albon est dessinatrice, autrice de bandes dessinées et de livres jeunesse. Une boîte de crayons, quelques morceaux de papier découpé et un peu d’aquarelle… Avec ces modestes ingrédients, Lucie Albon sait inventer tous les univers sans jamais rien perdre de son originalité artistique. Ses personnages sont emprunts d'une réelle grâce. La souplesse des corps, le velouté des regards donnent beaucoup de force à ses illustrations. Elle possède une grande maîtrise des techniques traditionnelles et la capacité de se les réapproprier pour aboutir à cette simplicité dépouillée qui ouvre grandes les portes de l’imaginaire…

  • Gwenaël Manac’h est auteur de bande dessinée et illustrateur. Il donne voix à ses dessins qui parlent de l’humain, de ce qui le traverse et de ce qu’il traverse. L’humain et la métaphore sont la matière principale de ses histoires. Il aime parler de la construction de soi, et ce que l’on décide d’en montrer. Il a nourri son écriture de fermes en Zads, de petits ermitages solitaires en joyeux collectifs. Pensant un temps que le dessin serait son épine dorsale, en fin de compte c’est surtout qu’on peut parler avec.

Une « exposition atelier » à découvrir !

Entrée libre